Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 somewhere, on the beach, where the sun shines ~ floyd & kate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: somewhere, on the beach, where the sun shines ~ floyd & kate   Sam 10 Sep - 18:33


I don't care where we go, I don't care what we do, as long as I can be with you. I just want to be with you.

Floyd se laissa envoûter par la douceur du vent, la longueur de la route et la fraîcheur de l'atmosphère. Un court instant, il ferma les yeux, sans desserer les poings de sa moto qui tenait toujours parfaitement la route. Lorsqu'il les réouvrit, le paysage défilait sur les côtés. A gauche, une forêt isolée ou poussaient des tas d'arbres de milles variétés plus haut les uns que les autres ; à droite, il y avait la mer, la magnifique mer déjà étincellante alors que le soleil avait à peine commencé son ascencion vers le sommet du ciel bleu, ce matin là. Floyd accéléra. Ils avaient la route pour eux tout seul, et il comptait bien en profiter. Tandis que le moteur s'emballait, Floyd sentit les mains de Kate se resserer un peu plus autour de sa taille. Il n'hésita pas à accéléer encore plus, jusqu'à ce qu'en un regard, il comprenne qu'il était temps de s'arrêter. A cet endroit là, la plage se dessinait comme une petite crique isolée, et l'eau était d'une couleur extraordinaire. Il gara sa moto sur le bord de la route, près d'un haut mur, puis il invita sa partenaire à descendre du véhicule. Il fit de même quelques secondes plus tard, le sourire aux lèvres arborant comme à son habitude une mine railleuse.

Ils marchèrent côté à côte jusqu'au bord de l'eau, ou Floyd prit l'initiative de s'assoir. De la moto jusqu'à cet endroit, ils n'avaient pas prononçé un mot, et Floyd brisa enfin le silence, le ton soulagé. « Contente d'être saine et sauve ? » Et puis, il se mit à rire, d'un rire à la fois nerveux et amusé. « Franchement, j'ai toujours pensé que ce genre de merde n'arrivait que dans les mauvais films d'horreurs. Je ne sais pas quel genre de bête traînait dans le coin, mais en tout cas, on a bien fait de partir. » Floyd cessa de parler durant presque une minute, contemplant le ciel qui s'illuminait peu à peu. Les yeux brillants, il se tourna alors vers Kate, et ajouta, dans un murmure. « On a vraiment bien fait. » Evidemment, il faisait allusion au lever de soleil qui se déroulait devant ses yeux de gamins. Floyd avait toujours été sensible à la beauté de la nature, et son côté fleur bleue ne se montrait que très rarement. Son point faible, c'était les levers de soleil à l'horizon. Il redevenait un enfant emerveillé, durant quelques minutes, et rien ne pouvait briser ce moment d'euphorie et de béatitude. C'était le genre de moment où il comprenait à quel point il aimait la vie, et où il puisait tout plein d'espoir, de confiance. Il ne savait pas si chaque être vivant avait, comme lui, un moment de la sorte, où tout les problèmes disparaissaient, mais il était sûr que s'ils n'en avaient pas, c'était qu'il n'avaient pas assez cherché. Il se tourna vers Kate, qui fixait l'horizon, elle aussi, et il contempla un instant ses traits fins et singuliers, le contour de son nez, sa bouche, son menton ; il resta là pendant quelques minutes comme s'il tâchait de mémoriser son visage et de le placer dans le coin des plus belles choses qu'il avait vues.
Floyd S. Hurtwood

avatar

■ date d'inscription : 01/01/2011
■ messages : 12

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere, on the beach, where the sun shines ~ floyd & kate   Sam 10 Sep - 18:36


Un instant de liberté. Un instant éphémère, un instant fragile, certes. Les cheveux légèrement dans le vent, Katelina ferma doucement les yeux. A cet instant, une étrange sensation venait de s’éprendre de ses états d’âme : était-ce donc cela être libre ? Instant de renaissance. Un petit sourire venait de se dessiner sur ses lèvres, savourant avec délectation l’instant présent. Profitant alors. Les bras de la jeune femme vinrent une énième fois enlacer un peu plus la taille de l’homme qui conduisait la moto. Et à chaque fois, ce dernier en profitait pour accélérer un peu plus. Instant d’insouciance. Alors, ils suivaient sagement la route qui se dessinait devant leurs yeux. Route qui les mènerait à un nouvel endroit que la nature allait leur offrir. Si la forêt avait laissé un arrière goût amer à Kate, ce ne sera sûrement pas le cas de ce lieu. Kate rouvrit les yeux, jetant un regard sur le paysage généreux qui s’offrait à elle. Puis comme si toutes bonnes choses avaient une fin, leur route s’arrêta nette. Tout semblait s’être arrêté, même le bruit du moteur laissant alors place au silence. Silence mélodieux rythmé par les vagues céruléennes. Il était donc temps de descendre. Chose que la jeune femme fit aussitôt. Quelques pas, peut-être un ou deux, et elle s’arrêta quelques secondes, quelques microsecondes. Admirant alors ce qu’il se trouvait sous ses yeux. Accompagnée de Hurtwood, elle marcha jusqu’à la plage, plongée dans un certain silence. Encore quelques pas, quelques mètres et les voilà arrivés aux bords de l’eau. Là où elle s’assit aux côtés de Floyd qui venait de s’installer.

Le silence. Il régnait en petit prince entre les deux jeunes hommes, installant alors un dialogue sourd. Le seul bruit que l’on pouvait percevoir était celle que la plage pouvait leur offrir. Et c’est alors que Floyd décida de briser cet instant si fragile. Quelques paroles qui eurent pour bénéfice d’attirer l’attention de la jolie Kate. Un léger sourire se dessina sur ses lèvres à ce moment précis, écoutant alors la voix roque de l’homme. Légèrement amusée parce qu’il venait de lui dire, elle répondit immédiatement : « Je croyais pourtant que tu savais te battre avec les ours, Floyd ! ». A nouveau un sourire de sa part et elle concentra son attention sur le paysage qui s’offrait à elle. Paysage qui se trouvait sous ses yeux. Un lever de soleil. Un magnifique lever de soleil. Et l’aurore n’allait pas tardait à elle venir se rajouter au joli tableau qui se dressait sous les yeux émerveillés de Katelina. Elle semblait être statufiée par ce moment, ne bougeant plus, ne cillant plus. Et même les quelques mots murmurés par le jeune homme ne semblait même plus la faire réagir. Après encore quelques longues minutes de contemplation, elle déposa son regard azuré dans celui qui se tenait assis à ses côtés. « C’est vraiment beau. » lâcha-t-elle alors. Beau, oui, ça l’était. Ses yeux innocents parcoururent le visage de Floyd, observant avec attachement chacun de ces traits qui dessinaient son visage. Elle inclina alors légèrement la tête afin de mieux pouvoir l’observer. Quelques secondes plus tard, elle secoua légèrement la tête, reportant une nouvelle fois son attention sur la mer qui s’offrait à eux. Elle prit alors une grande bouffée d’air frais avant de se décider de se lever. Elle retroussa alors le bas de son jean marqué par les années jusqu’au haut de ses mollets légèrement dessinés. Elle laissa donc derrière elle l’homme qui se trouvait encore assis lorsqu’elle avait posé la dernière fois le regard sur lui. Elle fit alors quelques pas, s’avançant un peu plus dans l’eau. Au contact de l’eau qui était de plus en plus haute, elle se retourna, adressant à Floyd qui était encore assis l’un de ses plus beaux sourires. « Allez, viens ! L’eau est bonne en plus » prit-elle alors le temps d’ajouter.

_________________

Et si l'on disait le contraire ou si l'on ne disait rien, si l'on construisait les phrases à l'envers ou si l'on soulevait demain : qui serait l'adversaire ? Entre nous qui serait le plus malin ? Et si l'on disait le contraire ou si l'on ne disait plus rien ? Je t'ai manqué.
Katelina St-James

avatar

■ avatar : Olivia Wilde
■ âge : 23 ans
■ emploi : ~
■ date d'inscription : 29/12/2010
■ messages : 25

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere, on the beach, where the sun shines ~ floyd & kate   Sam 10 Sep - 18:38


I don't care where we go, I don't care what we do, as long as I can be with you. I just want to be with you.

« Je croyais pourtant que tu savais te battre avec les ours, Floyd ! » Floyd laissa échapper un léger rire, amusé par la remarque de Kate qui faisait allusion à ce qu'il avait dit plus tôt. Evidemment, il plaisantait à ce moment là, et décida de poursuivre dans cette lançée. C'était dans son tempérament, Floyd était rarement sérieux, et il prenait beaucoup de plaisir à raconter les pires plaisanteries qui puissent exister. « Evidemment que je sais me battre avec les ours ! Mais ce truc là n'était pas un ours, crois moi, c'était un truc bien plus féroce et dangereux … » Floyd avait pris un ton effrayant, le genre de ton que l'on emploie lorsqu'on raconte une histoire à dormir debout autour du feu de camp. Il tenait à impressionner Kate, bien qu'il était certain que ça n'avait pas du tout eu cet effet, à qu'à cet instant elle devait sûrement penser qu'il délirait complètement avec cette histoire de bêtes sauvage. Le silence régnait tandis qu'un magnifique décor se dessinait devant leurs yeux, et ils n'avaient besoin de rien de plus que de ce paysage magnifique à cet instant. Floyd, dans ses pensées, trouvait la situation ridiculement clichée. Un lever de soleil, avec une fille splendide, les pieds dans l'eau … C'était … romantique, en fait. Il regarda Kate. Il n'avait aucune idée de qui était cette fille là. Elle était drôle, elle avait l'air si … forte, et indépendante, mais en même temps, il y avait comme quelque chose de brisé dans son regard, quelque chose qui faisait qu'il se sentait incroyablement proche d'elle. Il n'avait jamais rencontré de fille comme ça. Pourtant, il avait connu des tas de gens. Des milliers. Mais jamais, jamais il n'avait discuté toute une nuit de vive voix sur les sujets les plus fous, en se rendant seulement compte au petit matin du temps qui avait passé.

« C’est vraiment beau. » Il demeura silencieux. Les yeux brillants, lumineux, grâce au paysage idyllique, mais aussi grâce à cette compagnie si exceptionnelle qu'il était incapable d'expliquer. Pourquoi étaient-ils ici, tous les deux ? Qu'avaient-ils à partager ? Ils étaient certainement les êtres les plus opposés du monde, et pourtant, ils étaient ici, à regarder un lever de soleil comme deux gamins. Floyd décida d'oublier ses questionnements. Kate se leva. Timidement, elle entra dans l'eau, retroussant son jean afin de ne pas se mouiller. Floyd fit un sourire, et à cet instant, il comprit que le paysage ne pouvait être plus beau, maintenant qu'elle en faisait partie. Il avait des pensées étranges et bien trop sensibles à son goût, et il décida de se lever alors que Kate l'appellait. Mais Floyd ne faisait jamais les choses à moitié. Elle, qui avançait doucement dans l'eau sans trop se mouiller, n'était sûrement pas prête de s'attendre à ça.Floyd ôta son t-shirt d'un geste rapide, puis son jean, se retrouvant avec pour seul tenue un caleçon noir, et il courut dans l'eau, éclaboussant sa camarade de voyage au passage, puis il plongea tête la première dans l'eau tiède et délicieuse. Il émergea à la surface au bout de quelques secondes, puis fit une grimace à cause du sel, goût auquel il ne s'habituait jamais, avant de faire demi tour pour rejoindre Kate qui se tenait toujours dans la même positon. « C'est à toi de venir ! L'eau est encore meilleure ici. Allez, dépêche toi, ou c'est moi qui viens te chercher. » Il se dirigea alors dangereusement vers elle, passant ses mains dans ses cheveux blonds, un air terrifiant sur le visage, se donnant l'allure d'un requin carnivore.
Floyd S. Hurtwood

avatar

■ date d'inscription : 01/01/2011
■ messages : 12

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere, on the beach, where the sun shines ~ floyd & kate   Sam 10 Sep - 18:40

Katelina écouta d’une oreille bien songeuse les paroles un brin railleuses de l’homme qui lui tenait compagnie. Ce truc n’était pas un ours lui avait-il dire, lui demandant qui plus est de le croire. A cet instant, elle ne put s’empêcher de laisser s’échapper un petit rire cristallin. « Bien entendu ! Une bête énorme qui n’allait faire qu’une bouchée de nous ! » ajouta-t-elle légèrement amusée. Bien entendu, à présent, elle pouvait s’en amuser. Mais il fallait l’avouer que lorsqu’elle s’était retrouvée dans cette forêt, elle n’était pas franchement rassurée. Pourtant, elle était en assez bonne compagnie ce qui aurait pu la rassurer un minimum, mais non. Une forêt, deux jeunes gens et quelques bruits inconnus d’êtres vivants. Leur petite virée avait pourtant bien commencé. Mais toutes les bonnes choses avaient une fin… oui, toutes. Vision bien pessimiste. Et là, voilà, à présent sur cette plage, assise à côté d’un homme. Tous les deux regardant la même chose, l’horizon qui se traçait au loin. Image bien clichée puant le romantisme à gogo. Il ne manquait plus que ce léger parfum parsemé par l’amour et le tour et joué. C’est ainsi que Kate décida de briser notre réflexion après de longues minutes en décidant de se lever.

Un regard, un sourire adressés à lui. Lui, Floyd. Ces deux là n’aurait jamais du se rencontrer sûrement et pourtant le destin a fait que cela se passa autrement. Une rencontre inattendue et une nuit passée à parler de tout et n’importe quoi à la fois. Qui l’aurait cru ? Pas Kate, en tout cas. Elle, la frustrée qui s’adonne à quelques plaisirs interdits. Ils n’avaient rien en commun. Ils étaient opposés. Le jour et la nuit, le ying et le yang. Pour certains, les opposés s’attirent. Laissant donc croire cette expression bien frivole. Il n’y avait que des âmes rêveuses pour croire en cela. Non, Kate ne faisaient pas parmi d’elles, de ses âmes rêveuses. Les opposés s’attirent, qui se ressemble s’assemble. A ces deux expressions bien contradictoires, elle n’y avait jamais cru. Quelques secondes après qu’elle eut pris la parole, le jeune homme daigna se lever. Quelques pas, quelques gestes, quelques mouvements qui intriguèrent Kate qui secoua légèrement la tête. En effet, il était entrain de se dévêtir sous ses yeux gardant bien entendu sur lui son caleçon de couleur noir. Elle ria légèrement amusée par Hurtwood qui se jeta à l’eau tel un grand enfant. A croire que c’était peut-être ce qu’il était. Un grand enfant. Alors, elle le regarda amusée, campant sur sa position. C’est ainsi qu’il sortit de l’eau et revint à la hauteur de la jeune femme. «C'est à toi de venir ! L'eau est encore meilleure ici. Allez, dépêche toi, ou c'est moi qui viens te chercher. » lui dit-il alors à cet instant précis. Kate garda ce petit sourire amusé qu’elle avait arboré depuis l’entrée en scène du jeune homme dans l’eau. Elle le laissa s’approcher avant de décider de lui répondre. « Hum, d’accord… deux secondes. ». Quelques mots et le poussa gentiment à l’aide de sa main avant de décider de se dévêtir à son tour. Elle enleva donc son large débardeur qu’elle lança d’un geste précis sur le sable. Puis elle recula d’un ou deux pas pour pouvoir ôter son jean. Et la voilà donc en sous-vêtement sous les yeux de Floyd. Après tout, ce n’était sûrement pas la première fois qu’il voyait une femme habillée dans une tenir légère. Espérons-le pour lui tout du moins. Elle s’approcha alors de lui, toujours un petit sourire en coin. « Viens me chercher ?! Cap ? » dit-elle doucement avant de se jeter à l’eau elle-aussi.

_________________

Et si l'on disait le contraire ou si l'on ne disait rien, si l'on construisait les phrases à l'envers ou si l'on soulevait demain : qui serait l'adversaire ? Entre nous qui serait le plus malin ? Et si l'on disait le contraire ou si l'on ne disait plus rien ? Je t'ai manqué.
Katelina St-James

avatar

■ avatar : Olivia Wilde
■ âge : 23 ans
■ emploi : ~
■ date d'inscription : 29/12/2010
■ messages : 25

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere, on the beach, where the sun shines ~ floyd & kate   Sam 10 Sep - 18:40


I don't care where we go, I don't care what we do, as long as I can be with you. I just want to be with you.

Kate ôta son débardeur avec une grâce épatante, qu’elle jeta sur la plage en un lancer parfait. Floyd haussa les sourcils, impressionné. Elle lui avait caché son âme secrète de strip-teaseuse, apparemment. Et puis, elle quitta son jean, se retrouvant en sous-vêtements, le regard vers Floyd qui n’avait pas bougé d’un cil. Et il n’avait aucune envie de bouger, il était comme … figé, par le spectacle qui s’offrait à lui. Il avait vu des tas de femme, il en avait vu des mignonnes, des minces, des grandes et des élançées, mais rarement dans sa vie, il avait vu des femmes comme Kate. Parce que Kate était terriblement belle. Elle était belle, elle n’était pas vulgaire, elle n’était pas trop mince, ou trop grosse, elle était belle, et bien au-delà de sa taille idéale, Floyd la trouvait magnifique parce qu’elle avait l’air bien dans sa peau, radieuse, elle était tout simplement elle-même.

Kate s’avança, le regard lumineux, comme animée par ce qu’elle était sur le point de dire. Floyd se doutait de la tournure qu’allaient prendre les choses, cependant il prit soin de l’écouter alors qu’elle arrivait à une distance très proche de lui. « Viens me chercher ?! Cap ? » Floyd fit un sourire, un large sourire, ce sourire de gamin qu’il arborait dès qu’il était question de jouer. « Méfie toi, je gagne toujours au cap ou pas cap ! » Alors que le corps de Kate disparaissait parmi les flots, Floyd s’y jeta à son tour, nageant sous l’eau durant quelques secondes. Lorsqu’il revint à la surface, Kate avait disparu, et c’est seulement en faisait demi-tour qu’il la trouva, juste devant ses yeux, sourire aux lèvres. Cette fois-ci, il n’allait pas la laisser partir. Tandis qu’elle partait dans la direction inverse, Floyd courut derrière-elle, posa ses deux mains sur les hanches de Kate et la tira à lui, tout en se mettant à rire. Ils tombèrent en arrière, et Floyd revint à la surface toujours aussi rieur, avant de dire. « Alors ? Tu sais, avant d’être euh … un habitué des bars d’Auckland, j’ai été nageur professionnel. » Il avait prit un ton sérieux, malgré lui. Certes, il était très bon nageur, mais pas au point d’égaler Michael Phelps. Et son numéro était loin d’impressionner la jolie sirène en face de lui. Il fit un sourire d’idiot, et pour éviter qu’elle se moque de sa remarque précédente, il se jeta sur ses épaules et la fit couler sous l’eau.
Floyd S. Hurtwood

avatar

■ date d'inscription : 01/01/2011
■ messages : 12

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere, on the beach, where the sun shines ~ floyd & kate   Sam 10 Sep - 18:42

Comme des enfants. Voilà ce qu’ils étaient sûrement lorsqu’ils se retrouvaient ensemble. Deux enfants, deux grands enfants. Deux beaux êtres qui n’avaient rien en commun, deux êtres mortels qui partageaient cette même âme enfantine. Et les voilà à présent tous les deux dans l’eau salé. Kate n’eut à peine le temps d’entendre ce que le jeune homme venait de lui dire qu’elle était déjà dans l’eau. Enfin à en croire son large sourire qui avait découvert ses dents blanchâtres, l’idée semblait lui convenir et il devait sûrement avoir accepté ce gage. Des enfants, Floyd et Katelina. Cap ou pas cap, jeu enfantin. La jeune femme s’enfonçais dans l’eau avec légèreté, s’éloignant de celui qui avait prit du retard sur elle. Une pause et son regard malicieux se posa sur le jeune homme qui semblait un peu perdu. Un petit rire s’échappa de sa bouche. Ce léger rire amusé. Avec lui, c’était différent. Ca aurait pu se terminer comme d’habitude : une rencontre dans un bar, quelques verres, quelques mots échangés, une nuit éphémère passait à ses côtés et au petit matin, on n’oubliait tout. Oui, mais voilà, avec lui, avec Floyd. C’était tout à fait différent. Certes, le début ressemblait à toutes ces rencontres, mais la fin était différente. Car avec lui, c’était différent. Elle n’a jamais trouvé de raison à cela d’ailleurs, peut-être en trouvera-t-elle jamais, mais ce n’est pas grave. Elle s’en fichait de cela, elle s’en foutait royalement ! Elle était bien avec lui et c’était l’essentiel à retenir. Et alors qu’elle sortait doucement de ses pensées, elle sentit deux mains chaleureuses se posa sur ses hanches. Un sourire se dessina sur ses lèvres à cet instant. Ca ne pouvait être que lui. Ils n’étaient que tous les deux sur cette plage. Elle tourna doucement la tête en sa direction, constatant ainsi que c’était bel et bien, que c’était bel et bien Floyd. Elle se terra dans le silence et attendit un soupçon de réaction de la part du bellâtre. Et la réaction fut… En effet, elle se laissa entrainer dans l’eau par celui qui la tenait. Se retrouvant dans l’eau. Elle remonta à la surface, passant ses mains dans ses cheveux. «Alors ? Tu sais, avant d’être euh … un habitué des bars d’Auckland, j’ai été nageur professionnel. ». Ca, c’était ce qu’elle avait entendu peu de temps après avoir sorti de l’eau. Alors, elle secoua doucement la tête tout en riant gentiment de ces paroles qui ne devaient sûrement pas être sérieuses. Elle ouvrit légèrement la bouche comme pour laisser s’échapper quelques mots, mais trop tard… elle était déjà à l’eau. Une nouvelle fois l’auteur des faits n’était que Floyd. Alors elle remonta une nouvelle fois à la surface de l’eau. « Je ne me vouerai pas vaincu ! » s’écria-t-elle alors. Tout en laissant s’échapper un soupire, elle lui lança un petit regard se voulant un brin assassin, comme pour le terroriser. Et elle s’approcha doucement de lui, tout doucement avant de se jeter sur lui. Bien entendu, elle savait bien qu’elle ne faisait pas la taille face à lui. Il était bien trop… trop musclé, bien trop fort, oui c’est cela. Bien trop fort (musculairement parlons, voyons !) qu’elle… Et une nouvelle fois, elle se retrouva à l’eau. « Tu fais un seul commentaire et tu devras faire le ménage chez-moi pendant deux semaines. » dit-elle sèchement.

_________________

Et si l'on disait le contraire ou si l'on ne disait rien, si l'on construisait les phrases à l'envers ou si l'on soulevait demain : qui serait l'adversaire ? Entre nous qui serait le plus malin ? Et si l'on disait le contraire ou si l'on ne disait plus rien ? Je t'ai manqué.
Katelina St-James

avatar

■ avatar : Olivia Wilde
■ âge : 23 ans
■ emploi : ~
■ date d'inscription : 29/12/2010
■ messages : 25

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere, on the beach, where the sun shines ~ floyd & kate   Sam 10 Sep - 18:44


I don't care where we go, I don't care what we do, as long as I can be with you. I just want to be with you.

« Je ne me vouerai pas vaincu ! » Floyd pouffa sans aucune discrétion, les yeux pétillants de joie et d’une espèce de lueur enfantine, le genre de lueur qu’ont les gamins excités de jouer à un jeu où la victoire vaut plus que tout au monde. Alors que Kate se jetait vers lui, avec animosité, Floyd ouvrit grand les yeux et s’enracina du mieux qu’il put dans le sable pour contrer la charge de Kate. Elle fut donc littéralement stoppée dans son élan, et Floyd retourna la situation à son avantage en attrapant les fins poignets de Kate pour la pousser vers l’eau qu’elle goûta de nouveau sans rien avoir demandé. Enfin, elle l’avait tout de même cherché. Elle avait voulu se mesurer à lui, il était donc temps de lui faire comprendre qui était le plus fort. Et puis, elle ressortit de l’eau, le visage grave « Tu fais un seul commentaire et tu devras faire le ménage chez-moi pendant deux semaines. » Floyd se pinça les lèvres pour ne pas rire, puis répondit « J’avoue que je suis plutôt déçu. T’avais l’air musclée, la première fois que je t’ai vue. Enfin, tu aurais dû comprendre que tu ne faisais pas le poids, depuis que tu m’as vu mettre une sale raclée à ce pervers … » Il se mit à rire, pinçant les joues de Kate en faisant une tête de vainqueur, puis il ajouta « Et puis, j’adorerai faire le ménage chez toi. Tu vis sûrement dans un palace, ça me ferait un salaire d’enfer ! Je commence quand ? » Il venait à peine de terminer sa phrase que Kate se jetait de nouveau sur lui, cette fois sans qu’il puisse anticiper quoi que ce soit. Il avait fait son malin, elle en avait profité. A présent, il était sous l’eau, et il remonta à la surface au bout de quelques secondes, s’attendant à voir un sourire narquois sur les lèvres de Kate. « Je retire ce que j’ai dit. Plutôt être éboueur que de nettoyer l’appartement d’une patronne aussi violente ! »
Floyd S. Hurtwood

avatar

■ date d'inscription : 01/01/2011
■ messages : 12

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere, on the beach, where the sun shines ~ floyd & kate   Sam 10 Sep - 18:45

A sa menace, oui nommons cela ainsi, Katelina se douta bien que Floyd allait répliquer quelques paroles. Quelques idioties, certainement. En effet, il se conduisait comme ces enfants. Ces enfants qui faisaient généralement le contraire de ce qu’on leur disait. Néanmoins, bien que ceci amusait la jeune femme, elle lança un regard assassin à Floyd lorsqu’il eut ouvert la bouche et que quelques mots s’échappa de sa bouche. Elle resta ainsi, debout, le fusillant du regard. D’un regard noir. « J’avoue que je suis plutôt déçu. T’avais l’air musclée, la première fois que je t’ai vue. Enfin, tu aurais dû comprendre que tu ne faisais pas le poids, depuis que tu m’as vu mettre une sale raclée à ce pervers … ». A cette remarque de la part du jeune homme, elle secoua doucement la tête. Il pouvait vraiment raconter n’importe quoi pour se donner de l’importance, songea-t-elle alors à cet instant. C’est ainsi qu’elle se terrait dans ses silencieuses pensées petit à petit. Néanmoins, elle n’y resta pas longtemps. En effet, il la fit revenir à la réalité en lui pinçant la joue. Son regard azuré se posa une énième fois sur son visage, sur le visage du beau Floyd. Ce dernier reprit quelques secondes après la parole. « Et puis, j’adorerai faire le ménage chez toi. Tu vis sûrement dans un palace, ça me ferait un salaire d’enfer ! Je commence quand ? ». C’en était trop. Un petit sourire malicieux se dessina sur les lèvres… une idée venait-elle d’avoir ? Sûrement. A peine venait-il de finir de prendre la parole qu’elle se jeta une deuxième fois sur lui. Non, elle ne vouerait pas vaincu. Elle l’avait dit elle-même, je vous le rappelle. Cette fois-ci, elle avait vaincu. Et à peine venait-elle de réussir à le mettre à l’eau qu’elle arbora un large sourire, ce sourire de victoire sûrement. Son regard se posa sur l’eau, attendant avec impatience la réaction de celui qu’elle avait enfin réussi à mettre à l’eau. « Je retire ce que j’ai dit. Plutôt être éboueur que de nettoyer l’appartement d’une patronne aussi violente ! ». A cela, elle ne put s’empêcher de laisser s’échapper un petit rire de sa bouche. Un petit rire que se voulait légèrement moqueur. C’est alors qu’elle s’approcha de lui. « Mon pauvre chou… » commença-t-elle par dire. Puis elle passa l’un de ses bras autour du cou du jeune homme. « Tu en verras d’autres des patronnes aussi violentes que moi, voire même plus. Je suis un vrai amour, sérieux… » finit-elle par dire. Un sourire légèrement moqueur se dessina sur ses lèvres. Katelina s’approcha doucement du visage de Floyd pour venir déposer un furtif baiser sur sa joue. Aussitôt fait, elle fit demi-tour sur elle-même avant de s’exclamer d’un « bon finis les plaisanteries. Moi, je vais me baigner ! ».

_________________

Et si l'on disait le contraire ou si l'on ne disait rien, si l'on construisait les phrases à l'envers ou si l'on soulevait demain : qui serait l'adversaire ? Entre nous qui serait le plus malin ? Et si l'on disait le contraire ou si l'on ne disait plus rien ? Je t'ai manqué.
Katelina St-James

avatar

■ avatar : Olivia Wilde
■ âge : 23 ans
■ emploi : ~
■ date d'inscription : 29/12/2010
■ messages : 25

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere, on the beach, where the sun shines ~ floyd & kate   Sam 10 Sep - 19:29


I don't care where we go, I don't care what we do, as long as I can be with you. I just want to be with you.

« Mon pauvre chou… (…) Tu en verras d’autres des patronnes aussi violentes que moi, voire même plus. Je suis un vrai amour, sérieux… » Kate souriait en s’approchant de lui, tandis que ce dernier arborait son éternel air rieur qui n’allait à personne aussi bien qu’à lui. Des gouttes d’eau dégoulinaient le long de ses joues, depuis ses cheveux trempés. Kate s’approcha furtivement de lui, et lui déposa un baiser sur la joue, tellement rapide qu’il en fut d’abord surpris. Avant même qu’il puisse réagir, Kate lui avait tourné le dos, et à présent sa silhouette disparaissait progressivement sous les vagues de la mer. Il resta là quelques secondes, l’air idiot, à la regarder. Elle fit allusion au fait qu’elle voulait se baigner à présent, mais il ne répondit pas. Il demeura planté là, jusqu’à ce qu’elle nage un peu plus loin. Kate n’avait pourtant rien d’une fille extraordinaire, à la voir comme ça. Pourtant depuis qu’il l’avait rencontrée, il savait qu’elle était spéciale, du moins, à ses yeux. Il le savait parce qu’il en avait regardé des tas, de filles. Il avait passé de bons moments, il avait déjà fait des trucs fous, mais à un moment où à un autre, il avait su qu’il était temps de partir, de mettre un fin à ce moment, et de repartir, ailleurs, plus loin, avec une autre fille peut être.

Et puis, en regardant Kate nager comme une petite fille, Floyd soupira de façon amusée. Ca le demangeait d’aller la rejoindre. Il ne voulait pas qu’ils se séparent. Il n’avait pas envie de mettre fin à ce moment. Il voulait qu’il dure encore plus longtemps. Il supposait que dans quelques heures peut être, il serait lassé, et il repartirait seul. Comme d’habitude. Pourtant ça faisait déjà un moment que leur petit jeu durait et Floyd ne se lassait définitivement pas, à croire qu’il avait complètement perdu la tête. Lui, le Floyd volage, éternel insatisfait, toujours en quête de compagnie nouvelle ? Lui qui avait toujours besoin de plus, d’autre chose ; voilà qu’à présent, ça suffisait. Kate, la plage, le lever du soleil, il n’avait envie de rien de plus. Il plongea dans l’eau et nagea jusqu’à Kate, le sourire aux lèvres. Lorsqu’il l’atteignit, il lança. « Si j’étais un mec intéressé qui donnerait tout pour te séduire, je crois que je dirais que tu ressembles à une sirène, une magnifique sirène, là, lorsque tu nages dans l’eau » Puis Floyd sourit, et ajouta. « Mais bien évidemment je ne suis pas intéressé et de toute façon, il faudrait vraiment avoir mauvais goût pour faire un compliment aussi pourri. » Il baissa la voix, tout en prenant soin de bien se faire entendre. « Et puis les sirènes nagent plus vite que ça … »

Floyd S. Hurtwood

avatar

■ date d'inscription : 01/01/2011
■ messages : 12

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere, on the beach, where the sun shines ~ floyd & kate   Dim 11 Sep - 10:09

Kate s’avança doucement dans l’eau et après quelques pas, quelques timides brasses, elle se tourna discrètement en direction de Floyd qui était resté en retrait. Lui qui était resté inerte sur place. Lui qui semblait être figé par le temps, lui qui semblait être statufié sur place. Chose qui amusa la jeune femme qui ne put s’empêcher de dessiner un sourire amusé. Et après quoi, elle fit un léger haussement des épaules avant de reprendre sa marche. Elle se laissa bercer par les ondes céruléennes, s’éloignant de plus en plus du jeune homme qui lui prêtait compagnie depuis le début. Lui, le… que sais-je. Celui avec qui elle passait un temps certainement éphémère avec, il était certain, cela. Celui qui était son compagnon pour quelques aventures. Aventures éphémères, aussi… Leur relation n’avait rien d’une relation dite normale, banale ou usez du terme qui vous semble le plus correct. Non, on avait banni la banalité dans leur relation. Rien de sexuel, rien de purement amical, rien de concret entre eux… juste du flou. Un joli flou relationnel.
Néanmoins Kate ne resta pas longuement seule, puisque quelques minutes après, Floyd la rejoignit. La voix du jeune homme retentit et interpellant au même moment la jeune femme. Cette dernière se retourna alors, posant quelques instants son regard sur l’homme avant d’enlever les quelques mèches de cheveux qui la gênait. « Si j’étais un mec intéressé qui donnerait tout pour te séduire, je crois que je dirais que tu ressembles à une sirène, une magnifique sirène, là, lorsque tu nages dans l’eau. […] Mais bien évidemment je ne suis pas intéressé et de toute façon, il faudrait vraiment avoir mauvais goût pour faire un compliment aussi pourri. ». Quelque peu amusée par la réflexion de Floyd, elle ne put s’empêcher de secouer la tête avant de lever les yeux au ciel. Il n’y avait vraiment que lui pour sortir des phrases de la sorte. Il n’y avait que lui, oui. Et voilà qu’il prit la peine de rajouter que les sirènes nageaient plus rapidement qu’elle. Bien entendu, c’était un détail de la plus haute importance… ironie quand tu nous tiens. « Et si tu étais un mec intéressé et que j’aurais voulu te recaler, je crois bien que je t’aurais aussitôt fait remarquer ta ressemblance avec un… cachalot ? Ou quelque chose qui y ressemble en tout cas ! » répliqua-t-elle. Et après cela, Kate se mordit la lèvre quelques instants pour se retenir de rire face à Floyd.


[c'est short et nul, tu m'excuseras, hein ? ;-;]

_________________

Et si l'on disait le contraire ou si l'on ne disait rien, si l'on construisait les phrases à l'envers ou si l'on soulevait demain : qui serait l'adversaire ? Entre nous qui serait le plus malin ? Et si l'on disait le contraire ou si l'on ne disait plus rien ? Je t'ai manqué.
Katelina St-James

avatar

■ avatar : Olivia Wilde
■ âge : 23 ans
■ emploi : ~
■ date d'inscription : 29/12/2010
■ messages : 25

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere, on the beach, where the sun shines ~ floyd & kate   Dim 11 Sep - 19:51


I don't care where we go, I don't care what we do, as long as I can be with you. I just want to be with you.

« Et si tu étais un mec intéressé et que j’aurais voulu te recaler, je crois bien que je t’aurais aussitôt fait remarquer ta ressemblance avec un… cachalot ? Ou quelque chose qui y ressemble en tout cas ! » Floyd arqua un sourcil d’un air dubitatif. Puis, ensuite, il les fronça en voyant le visage de Kate tout plein de retenue, comme si elle retenait une crise de rire. Il sourit. « Alors je pense que si j’étais un mec intéressé, je serais très vexé et je partirai en ronchonnant » Puis il soupira de façon amusée, croisa le regard de Kate et poursuivit. « Mais étant donné que je ne suis pas un mec intéressé, je peux rester en ta compagnie, ce qui me convient plutôt bien, en fait. » Floyd nagea à ses côtés, tout en regardant le ciel qui s’illuminait face à lui. Le cadre était vraiment magnifique et l’eau délicieuse. Puis il s’arrêta et regarda Kate qui semblait apprécier la baignade matinale. « Tu sais que traiter un mec de cachalot alors qu’il vient d’essayer de te draguer … C’est pas très sympa, et c’est pas comme ça que tu vas épouser un riche héritier directeur d’une firme multinationale. » Il sourit, songeant à ce qu’il avait envie d’ajouter. Il aurait voulu lui dire que par contre, si elle préfèrait les simples mecs comme lui, son côté « fille avec du répondant » lui plaisait tout à fait, et était même plus attirant qu’autre chose. Il aimait la façon dont elle le recalait, dont elle mettait une distance entre eux, il aimait son indépendance et cela lui donnait encore plus envie de la connaître. « Ce genre de gars recherchent des filles fragiles et soumises à noyer sous des montagnes de billets, juste pour qu’elles tapent la pose devant toute la bande de friqués, dans une magnifique robe dégueulasse à 10 000 dollars le cm² de tissu. » Il marqua une pause, et cette fois il fit un grand sourire. « Alors Mme la duchesse, pour te trouver un duc, tu vas devoir progresser, parce que là, en rembarrant tes prétendants de la sorte, tout ce que tu vas attirer ce sont des voyous sans un sou qui aiment les filles qui ont du caractère. » Il avait envie de rire. Son petit discours s’attaquait bien évidemment à Kate et à sa richesse. Il plaisantait bien évidemment, mais il adorait se moquer et il prenait beaucoup de plaisir à utiliser le statut de Kate comme un sujet de taquinerie. Et celle-ci savait aussi qu’il avait étonné de la voir dans un bar aussi peu réputé, alors qu’elle aurait pu se payer n’importe quel room-service d’un hôtel prestigieux.
Floyd S. Hurtwood

avatar

■ date d'inscription : 01/01/2011
■ messages : 12

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: somewhere, on the beach, where the sun shines ~ floyd & kate   

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

somewhere, on the beach, where the sun shines ~ floyd & kate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Private Pearl :: ✿ somewhere~ :: somewhere on this stupid planet.-