Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 have you chosen me yet - elirius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: have you chosen me yet - elirius   Ven 7 Oct - 0:14


Le soleil avait eu du mal à se lever ce matin ; Elinor, elle, était sur le pied de guerre depuis une heure. Une tasse de thé à la main, la jeune femme était assise sur la table de la cuisine, le regard perdu à travers l'immense baie vitrée qui offrait une vue magnifique sur l'Hudson et l'East River. Sa nudité seulement couverte par la chemise trop grande de son amant, à moitié boutonnée, la rendait vulnérable au moindre courant d'air, et bien qu'elle ai la chair de poule depuis dix minutes elle n'avait pas bougé d'un pouce. Elle ne pouvait pas rester comme ça, elle le savait parfaitement ; d'abord, attraper froid pourrait l'empêcher de chanter, ensuite, elle mourrait d'envie de retourner voir ce dont elle avait détesté se rendre compte.

Sautant silencieusement sur ses pieds, la jeune femme traversa la pièce pour s'accouder à l'encadrement de la porte de la chambre. L'endroit, spartiate, n'en était pas moins confortable : elle louait l'endroit à un membre de son équipe technique pour une somme modique et, en échange, elle avait droit à un peu de tranquillité. Le regard de la jeune femme se braqua instantanément sur le lit, et plus particulièrement sur l'homme qui y dormait. Sur le ventre, le visage tourné vers l'autre côté, il n'avait pas bougé depuis qu'elle l'avait quitté, peut-être encore plongé dans les limbes de son sommeil. Elle resta un long moment immobile, le regard rivé sur les marques qu'il portait le long de son dos. Elle les avait senties, plus tôt dans la journée, lorsqu'ils s'étaient retrouvés ; c'était devenu de plus en plus difficile de se voir en cachette, Elinor gagnait en popularité et même s'ils le cachaient, il n'en fallait pas beaucoup pour remarquer que le couple de Sirius battait sérieusement de l'aile. Est-ce que c'était censé justifier quoique ce soit ?

Elinor bouillonnait de l'intérieur, emprise de jalousie à l'examen de sa découverte. Elle s'approcha d'un pas, sans un bruit, puis d'un autre avant de faire un arrêt devant le lit sans vraiment savoir quoi faire. Elle se mordit la lèvre inférieure, pesta intérieurement et s'assit avec le plus de douceur dont elle était capable sur le matelas. Avec une légère hésitation, les doigts de sa main gauche survolèrent les marques sur le dos du brun, de haut en bas, avant de les effleurer dans l'autre sens. Elles les connaissaient, et ça ne lui disait rien qui vaille. En même temps, aurait-elle dû s'attendre à autre chose ? Dans l'histoire, c'était elle la mauvaise fille, celle qui piquait l'homme déjà pris et l'accaparait alors qu'il avait une promesse à tenir. La tentatrice, c'était elle, celle qui avait fait dévier l'ambition maritale de Sirius.

Elle se leva avec moins de délicatesse et passa une main dans ses cheveux. Elle s'y agrippa un instant, les yeux clos, avant de faire quelques pas vers la fenêtre et de s'appuyer contre la commode en-dessous, accablée par les pensées qui obstruaient son esprit. Néanmoins, elle remarqua sans peine le mouvement derrière elle, le bruit des draps qui se froissaient et le léger soupir qu'il poussa.

Elinor aurait pu sûrement attendre d'en être sûre, se retourner pour capter ce regard qu'elle connaissait si bien, et se remémorer juste un instant le bonheur qu'elle avait ressenti dans ses bras quelques heures auparavant, l'amour qui l'avait envahi lorsqu'elle l'avait vu passer le seuil de la porte, essoufflé par sa course, pressé de la retrouver. Mais Elinor n'était pas du genre à vouloir attendre. « Tu couches toujours avec elle ? » demanda-t-elle sans faire volte-face, d'un ton on ne peut plus agressif. Oui, Elinor n'aimait pas attendre, elle venait de passer une heure à penser au fait que des griffures récentes qu'elle n'avait pas pu faire se trouvaient sur le dos de Sirius, son Sirius, et elle ne voulait plus laisser une seule seconde d'ignorance arriver.

Elinor Reagan-Williams

avatar

■ avatar : Kina Grannis
■ âge : 23 ans
■ emploi : Chanteuse
■ date d'inscription : 11/03/2011
■ messages : 23

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: have you chosen me yet - elirius   Sam 8 Oct - 0:24

Sirius n'avait jamais aussi bien dormi. Il était rare pour lui de réellement se reposer, de prendre le temps de se relaxer complètement, entre son boulot et toute cette histoire avec Eli il avait rarement la conscience en paix... sauf quand il passait la nuit avec Eli, parce qu'il se sentait à sa place, quand il était avec elle, quand il était contre elle, il savait, son coeur, son corps, son cerveau lui disaient tous le même message : il était à la maison. Elle était son être le plus précieux, son âme soeur et elle l'avait toujours été. Ils avaient perdu déjà tant d'années et il était de plus en plus dur pour lui de rentrer "chez lui", de retourner auprès de Lizzie pour lui mentir un jour de plus... il ne l'aimait plus, et leur couple battait sérieusement de l'aile, Sirius n'avait plus envie de jouer à la comédie et il ne faisait même plus d'effort pour cacher que c'était fini... de son côté Lizzie essayait de s'accrocher... elle aurait pu abandonner quand Sirius lui avait fait savoir qu'il voulait remettre à plus tard la date du mariage mais elle avait souri et accepté... peut-être qu'elle savait que si elle posait des questions, que si elle cherchait vraiment... elle allait découvrir la vérité : Sirius ne serait plus jamais sien... et ça elle ne pouvait pas encore l'acceptée et elle tentait par tous les moyens de le garder, de s'accrocher à ces deux années de relation à sens unique. Le métisse avait pitié pour elle, il ne l'aimait peut-être plus, mais il savait la voir comme une amie, une bonne amie avec qui... il avait partagé beaucoup.

Finalement, Sirius sentit une pression à ses côtés et un sourire vint flotter sur ses lèvres, il savait que c'était elle, elle le caressa légèrement et il sentit que son corps se détendait sous ses doigts. Mais cela ne dura pas longtemps car elle se leva presque immédiatement et l'homme trouva ce comportement étrange, il fronça les sourcils avant d'ouvrir les yeux et de se tourner complétement vers elle à travers les draps. Elle était magnifique dans sa chemise, elle était tout simplement belle et désirable mais il su qu'elle était en colère juste à sa façon de se tenir... Sirius hésita avant de repérer son boxer au sol, il ne voulait pas se disputer nu. C'était un principe, il n'aimait pas sembler... faible. Et il savait qu'une confrontation allait arriver, alors autant être prêt... « Tu couches toujours avec elle ? » Sirius grimaça et il hésita quelques secondes avant de se rapprocher d'elle... « ça ne signifie rien ! » laissa échapper Sirius avant d'immédiatement le regretter, il sentait qu'Eli n'allait pas bien le prendre... mais comment lui expliquer que ça avait été étrange et qu'à la fin, ils s'étaient mis sur le bord du lit chacun de leur côté. « Eli, ça n'était pas... je ne l'aime plus, c'était juste... elle voulait... tenter de me garder je suppose, mais même elle a senti que c'était fini. Il n'y avait rien, c'était... sans sentiment, sans rien. » il s'avança d'un pas et il tendit le bras pour lui toucher l'épaule. « C'est toi que j'aime, c'est avec toi que je me sens bien ! »

_________________
Sirius W. De la Vega

avatar

■ avatar : Andrew Cooper
■ âge : 25 ans
■ emploi : avocat
■ date d'inscription : 11/03/2011
■ messages : 27

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: have you chosen me yet - elirius   Sam 8 Oct - 1:20

« ça ne signifie rien ! » avait-elle entendu derrière elle, plus proche qu'elle ne l'aurait imaginé. Sirius s'était levé et se tenait à quelques pas d'elle seulement. Sans se retourner, la jeune femme baissa la tête et la secoua légèrement, comme désabusée. « Eli, ça n'était pas... je ne l'aime plus, c'était juste... elle voulait... tenter de me garder je suppose, mais même elle a senti que c'était fini. Il n'y avait rien, c'était... sans sentiment, sans rien. » Ca, elle aurait bien aimé le croire. Pour sa part, elle avait été incapable de se satisfaire de Jensen à l'instant même où elle avait avoué la nature de ses sentiments à Sirius, et elle l'avait laissé avec une explication évasive sur le fait qu'elle devait se concentrer sur son prochain album, sur ses représentations, son petit frère, tout ce qui lui passait par la tête. Il n'y avait que Sirius, il n'y avait toujours eu que lui.

Elinor sentit les doigts de Sirius contre sa peau et, instinctivement, remonta son épaule comme pour se dégager de cette pression. Elle ne savait pas vraiment ce qu'elle fuyait, en refusant le contact - est-ce qu'elle était dégoûtée d'être passée après Elizabeth encore une fois, étais-ce à elle-même qu'elle en voulait pour les avoir mis dans cette situation, ou bien encore étais-ce un étrange et sadique mélange de ces deux sensations ? « C'est toi que j'aime, c'est avec toi que je me sens bien ! » Les yeux de la native se fermèrent, s'ouvrirent de nouveau et cette fois, elle se retourna. « Alors pourquoi est-ce que tu es toujours avec elle ?! » s'exclama-t-elle d'un ton plus fort et agressif qu'elle ne l'avait voulu. Encore une fois, ses émotions l'avaient contrôlée, et elle dut se pincer le dessus de la main derrière son dos pour se calmer et reprendre d'une voix moins volontaire : « Tu as dit que tu voulais attendre le bon moment pour lui dire... Est-ce que je dois espérer ça pour la fin de l'année ? » dit-elle, cette fois-ci un peu trop sarcastique à son propre goût. Elle n'y pouvait rien, cette situation l'insupportait et même si elle était la première à se porter volontaire pour une rencontre secrète de quelques heures avec Sirius, elle détestait le voir repartir en sachant qu'il allait retrouver celle qui était toujours sa fiancée.

Concluant qu'elle n'arriverait vraiment à rien en parlant, la jeune femme remplit l'espace qui la séparait de Sirius et vint subitement plaquer leur corps l'un contre l'autre - elle qui était incapable de s'excuser n'avait pas d'autre remède que de l'exprimer d'une autre façon. Elle était dure avec lui, elle le savait parfaitement. Pourtant, et c'était bien une première dans l'histoire de ses relations amoureuses, Sirius la connaissait et la comprenait assez pour savoir exactement le fond de ses pensées à l'instant où elle en laissait une partie s'échapper de ses lèvres.

Ces dernières, d'ailleurs, remontaient le long du cou du jeune homme pour finalement atteindre son oreille. Sur la pointe des pieds, elle lia ses bras autour de la nuque de Sirius et l'enlaça plus fort. « Tu sais que je suis impatiente... » se justifia-t-elle finalement en reculant sa tête assez pour lier brièvement leurs lèvres (se retenant ainsi d'y ajouter possessive, jalouse et bipolaire). Des lèvres & un corps qu'elle ne voulait que siens.
Elinor Reagan-Williams

avatar

■ avatar : Kina Grannis
■ âge : 23 ans
■ emploi : Chanteuse
■ date d'inscription : 11/03/2011
■ messages : 23

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: have you chosen me yet - elirius   Sam 8 Oct - 13:57

Eli était tendue, elle ne supporta pas qu'il la touche et Sirius se sentit aussi tôt blessé, il aurait tellement voulu qu'elle se retourne, il aurait voulu pouvoir lire dans son regard tout ce qu'il se passait dans son esprit même s'il avait déjà une petite idée... ils s'étaient mis d'accord pour rompre mais en le faisant lentement, elle avait insisté là-dessus et Sirius avait respecté sa demande... « Alors pourquoi est-ce que tu es toujours avec elle ?! » mais apparemment, ce n'était pas ce qu'elle voulait. Il eut un sourire triste, cette fille était tellement difficile à suivre parfois. Elle était en colère, elle lui en voulait de respecter ce qu'elle demandait et Sirius ne savait réellement pas quoi répondre à cela.

Mais il savait que ce point allait tôt ou tard amené des ennuis, elle s'était rapidement débarrassée de Jensen, en soit, Sirius avait été très satisfait de cela... il détestait ce type et le fait qu'elle le retrouvait après chacune de leur rencontre avait faillit le rendre fou. Il était fou de jalousie, il était malade à la simple idée que ce pauvre mec puisse toucher son Eli... il baissa la tête, il était conscient d'être égoïste sur cette histoire car lui avait trainé l'affaire. Il avait fait des choses, mais sans doute pas aussi rapidement que l'impatiente Eli l'aurait voulu. Cependant, son affaire était plus compliquée, Lizzie n'était pas qu'une vulgaire petite-amie, il la connaissait depuis plus de deux ans et avant qu'Eli ne repointe son nez dans sa vie il avait eu des projets avec la journaliste... mettre fin à cette affaire était... compliqué. Et l'annoncer à son père serait le plus difficile, il voyait déjà la peine et la tristesse s'inscrire dans les prunelles de Pedro qui souhaitait par dessus tout que ses enfants se cassent, vivent une vie heureuse. « Tu as dit que tu voulais attendre le bon moment pour lui dire... Est-ce que je dois espérer ça pour la fin de l'année ? » Sirius fronça les sourcils à cela, elle était accusative mais il ne pouvait pas non plus la laisser croire qu'il ne voulait pas mettre un terme à tout ça, il avait envie comme elle d'arrêter de se cacher pour pouvoir vivre cette histoire. Mais elle ne lui laissa pas le temps de se défendre car elle colla son corps contre le sien, il se sentit déglutir complètement, perdant le fil de ses pensées et incapable d'émettre une nouvelle pensée cohérente. Elle plaqua ses lèvres sur sa peau et il ferma les yeux tout en se mordant la lèvre inférieure, elle était tellement changeante que ça pouvait être perturbant. Elle était passée de la colère froide à la sensualité faite femme et il était complètement sous son emprise, elle noua ses bras derrière sa nuque avant de finalement lui murmura à l'oreille : « Tu sais que je suis impatiente... » un frisson le parcourut, il était sensible à Eli, au son de sa voix, à son corps, à sa peau... elle scella leur lèvre un instant beaucoup trop court aux yeux du jeune homme. « Et je sais aussi que tu es bien plus que ça... tu es ma personne Eli, celle que j'aime, celle que j'ai choisie. » il se pencha à son tour afin de l'embrasser un peu plus tout en faisant glisser ses mains sous la chemise trop grande d'Eli afin de lui caresser le dos, elle était si douce, il ne pouvait s'empêcher de la caresser dès que l'occasion s'y prêtait « Eli, je vais le faire, je te le promets, mais je pensais que tu voulais y aller lentement... maintenant si tu changes d'avis je peux aussi le faire plus vite... j'essaye juste de blesser le moins possible Lizzie parce que malgré tout, ça reste une amie pour moi. » il ramena une de ses mains sur le ventre d'Eli tout en continuant de la caresser et de relever un peu plus haut le bout de ses doigts, finalement, ceux-ci vinrent jouer avec un des boutons de sa chemise et il le défit sans trop de mal. « C'est ton visage que je veux voir quand je rentre chez moi, c'est à côté de toi dont j'ai envie de me coucher tous les soirs et c'est ton visage que je rêve de voir à chacun de mes réveils... et ça tu ne dois pas en douter. »

_________________
Sirius W. De la Vega

avatar

■ avatar : Andrew Cooper
■ âge : 25 ans
■ emploi : avocat
■ date d'inscription : 11/03/2011
■ messages : 27

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: have you chosen me yet - elirius   Sam 31 Déc - 2:18

« Et je sais aussi que tu es bien plus que ça... tu es ma personne Eli, celle que j'aime, celle que j'ai choisie. » Elinor se laissa guider par le baiser de Sirius, voulant sentir dans chacun de ses gestes qu'il disait vrai. Depuis qu'elle lui avait avoué qu'elle l'aimait, depuis qu'ils s'étaient embrassés pour la première fois, elle se sentait plus vulnérable que jamais, et la présence d'Elizabeth dans l'équation n'arrangeait rien : elle avait besoin de savoir que Sirius était à elle. Pour parler crument et restrictivement, une autre avait marqué son territoire sur son gibier. « Eli, je vais le faire, je te le promets, mais je pensais que tu voulais y aller lentement... maintenant si tu changes d'avis je peux aussi le faire plus vite... j'essaye juste de blesser le moins possible Lizzie parce que malgré tout, ça reste une amie pour moi. » Il était étrange que son corps frissonne sous ses caresses mais que son esprit rugisse devant ses paroles. Elle maugréa sans vraiment dire quoique ce soit, se mit rapidement sur la pointe des pieds pour effleurer son visage du nez puis lui vola un baiser. « C'est ton visage que je veux voir quand je rentre chez moi, c'est à côté de toi dont j'ai envie de me coucher tous les soirs et c'est ton visage que je rêve de voir à chacun de mes réveils... et ça tu ne dois pas en douter. » Un léger sourire prit place sur son visage : oui, elle voulait y croire... Elle se laissa déshabiller sans honte aucune et prit rapidement le contrôle en poussant Sirius vers le lit pour qu'il y tombe. Immédiatement, elle monta sur lui et couvrit son visage, son cou, son torse de baisers, laissant ses mains s'aventurer sur ses bras, son ventre, osant aller plus loin pour s'assurer qu'il disait vrai, que c'était elle et seulement elle. « C'est pas une question d'aller lentement ou pas... »Elle remonta vers sa bouche, mordit sa lèvre inférieure et compensa avec un long baiser. Finalement, elle couvrit de nouveau ses lèvres de baisers papillons avant de se redresser, restant un instant sur Sirius avant de passer sa jambe par-dessus son corps. « Je supporte juste pas qu'elle te touche. Que n'importe qui te touche. » continua-t-elle avec une sincérité déconcertante, venant s'allonger près du jeune homme pour loger sa tête contre son épaule et enrouler sa jambe de la sienne.

Elle resta un moment silencieuse, appréciant juste de sentir le corps de Sirius proche du sien, d'une façon qu'elle aurait encore imaginée fantasmatique quelques mois auparavant. Son ongle vint se balader sur le torse du jeune homme et elle reprit la parole. « J'ai peur des autres... J'ai peur qu'ils nous détruisent si on rend les choses officielles. » avoua-t-elle d'une voix monotone, comme si elle parlait du temps. Elle n'était tellement pas habituée à être sincère qu'elle ne savait même pas quel ton adopter. « Tes parents, les miens, la presse... Tout le monde va s'en donner à cœur joie et ça... » elle leva le doigt en désignant la chambre, signifiant par là tous leurs petits rendez-vous clandestins, « ...ça, c'est ce qui nous protège. » Ils avaient beau en avoir parlé, Elinor n'en démordait pas et Sirius devait l'avoir assez entendu. Elle avait peur que des facteurs extérieurs les fasse rompre, ou pire perdre de nouveau le contact. Elle savait qu'ils ne pouvaient pas rester cachés pour toujours, mais elle pensait avoir encore de la marge. « Pour vivre heureux, vivons cachés ? » osa-t-elle avant de relever la tête pour embrasser le torse de Sirius, y laissant tomber ses cheveux. Elle sourit dans un dernier baiser et étira ses bras pour rabattre ses mains sur le torse du jeune homme, y posant ensuite son menton pour admirer le visage de son amant. Un sourire fier s'installa sur ses lèvres et elle papillonna des paupières. « » « Je te veux pour moi, et pour moi seulement, c'est tout. Je... » Elle se mordit la lèvre, détourna le regard. Ce n'était pas qu'elle n'en avait rien à faire, de Lizzie, mais presque. « Je comprends que tu sois attachée à elle... » mentit-elle sans grande conviction. « - et je déteste ça. Mais... » Elle haussa un sourcil avant de reprendre. « Je vais aller lui parler, moi. »
Elinor Reagan-Williams

avatar

■ avatar : Kina Grannis
■ âge : 23 ans
■ emploi : Chanteuse
■ date d'inscription : 11/03/2011
■ messages : 23

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: have you chosen me yet - elirius   

Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

have you chosen me yet - elirius

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Private Pearl :: ✿ New York City :: Manhattan-