Accueil  FAQ  Rechercher  Membres  Groupes  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 JEFFERSON ★ I think we have an emergency...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
MessageAuteur
MessageSujet: JEFFERSON ★ I think we have an emergency...   Lun 20 Déc - 9:54


SHEMYRA « SHYE » VENEZIA JEFFERSON

AGE
23 YEARS OLD & 12 JANUARY

SOCIAL STATUS
RICH ; HEIRESS

OCCUPATION
DANCER IN A GIRLBAND ; HEIRESS

PERSONALITY
LOVELY ; EX-ANOREXIC ; SAD

RELATIONSHIPS
BI-SEXUAL & SINGLE

HOME TOWN
LONDON, ENGLAND

VOICE

PHYSICAL CHARACTERITICS
NAVEL PIERCING ; CHINESE TATOO ON THE HIP ; BROWN EYES ; BROWN HAIR ; OLIVE SKIN ; 45 KG ; 1M65


« Jefferson... »
« Venezia, It's Ashlann. »
« Hello honey, why did you wake me up ? »
« I’ve important news for you. »
« Are you pregnant?! »
« No. (Laugh) »
« What then? »
« I'm going to study in NYC, Shye. »
« WHAT? Seriously? »
« Seriously. »
« I’m sorry but… It’s impossible! »
« Yes, it’s possible! »
« I coming. »
« Okay, see you soon girl. »


Ashlann, c’était ma cousine, ma vie, mon amour… Nous avions toujours été ensemble, et ce, depuis la naissance. En effet, elle était d’une année ma cadette et nous nous étions toujours entendues à merveille ensemble. Depuis la petite enfance, nous nous étions promis une chose : « Us... It’s for the life! » Nous ne devions pas nous séparées, jamais. En m’appelant ce matin là, elle venait de me faire un choc que je ne pourrai qualifier. Je m’apercevais que dans quelques heures, je perdrais ma sœur, ma vie... C’est pour cette raison que cinq minutes après avoir reçu son appel, j’étais devant sa porte, bafouant mes petites habitudes du matin pour elle... En arrivant, ma tante m’ouvrit avec un sourire gai sur le visage, comme si elle n’était au courant de rien, je la pris dans mes bras et l’embrassais avant de monter jusqu’à la chambre de ma cousine où il n’y avait plus que des cartons empilés les uns sur les autres et tout son attirail « made by Apple » posé sur ses cartons, elle ne s’en séparait jamais et les mettrait surement dans son sac à main avant son départ. Je rentrais et la serrais dans mes bras sans aucune retenue. Nous étions tellement proches que je n’allais pas m’empêcher de la prendre dans mes bras. Je n’étais pas malheureuse, le mot serait trop fort, je n’étais pas encore vraiment consciente qu’elle partait, non, j’étais contente qu’elle veuille réaliser son rêve, mais j’étais mécontente du fait que je n’allais plus la voir tous les jours comme... à ce moment là. Nous habitions à une maison d’écart depuis toujours, je ne pouvais tout simplement pas faire comme si rien ne se passerai seulement quelques heures plus tard. Sans elle, je ne pouvais plus rien faire. A vrai dire, elle était presque ma raison de vivre, la fille avec laquelle je m’entendais plus que n’importe qu’elle autre, elle était mon autre. C’est après avoir passer quelques heures merveilleuses ensembles que des déménageurs arrivèrent dans la pièce et la débarrassa de son contenu. Quelques minutes plus tard, Ashlann me donnait une dernière étreinte puis s’en alla vers l’inconnu, un inconnu bien dangereux pour une anglaise aux origines Mexicaines qui ne sont pas un secret à en jugé par notre couleur de peau moins claire que celles de certains Londoniens. A vrai dire, elle n’eu même pas le temps de savoir comment était vraiment New York, elle ne l’a vu que du haut de l’avion... Ce dernier s’étant écrasé dès son arrivé à l’aéroport, aucun survivant et ma cousine n’avait pas fait exception à cette règle. Ashlann n’avait que dix huit ans et ne méritait nullement une telle mort... Toute la famille fut anéantie par la nouvelle, en particulier moi... J’ai cessé de manger, je suis devenue anorexique et dépressive... C’est après avoir passé un an à l’hôpital que je sortis métamorphosée en une personne squelettique. Je pesais quarante kilos et j’étais consciente du fait que je devais prendre encore du poids pour être de nouveau une personne normale. Cet état d’esprit, cette conscience, je ne l’avais pas eu pendant que je maigrissais à une vitesse fulgurante, j’étais malade, dépressive et je n’avais qu’une envie, c’était retrouver Ashlann, l’avoir avec moi, chose qui était impossible. Ashlann, c’était ma vie, et la vie me l’a enlevée. Cet épisode fût le début de ma vraie vie où je commençais à devenir plus forte, plus combative, sûre de moi et surtout, indépendante sans être très solitaire. Sans elle, ma vie me paraissait plus monotone, elle avait embellie et maintenant, me voilà, seule contre cette vie de merde qui ne fait de cadeau à personne. J’avais beau être une riche héritière, cette vie ne me plaisait en rien. Cette vie où Paris Hilton m’appelait quasiment toutes les semaines pour me raconter comment s’est passé le toilettage de ses deux chiwawas, cette vie où je n’avais qu’à fermer ma gueule et sourire aux paparazzis qui veulent s’en prendre à ma vie privée, cette vie là n’était vraiment pas pour moi. J’avais déjà essayé, j’avais échoué, je ne pouvais tout simplement pas aller sur le bord d’une piscine pour se dorer la pilule en regardant des gens s’afférer autour de moi et se plier à mes moindres besoins. Alors c’est là que j’ai découvert ma passion, la danse. C’est arrivé comme ça, je savais que j’étais faites pour quelque chose, j’ai tout de suite compris que c’était ça lorsque ma mère m’a annoncé : « I want dancing... » et qu’elle m’a trainée à son cours de danse, c’est là où j’ai commencer à faire ce pourquoi j’étais faites. En effet, mon poids plume me permettais d’être facilement soulevée en cas de danse en duo, j’étais plutôt souple et j’étais assidue dans mon travail. J’en fis donc ma passion. En trois ans, je suis devenue danseuse professionnelle, ce qui m’appelle à parcourir le monde et plus particulièrement faire des allés-retours entre Paris et Londres afin d’aller y chercher des costumes. Par la même occasion, j’ai eu le temps de me perfectionner à la guitare et au chant, notamment dans l’avion où je ravis les autres passagers par ma bonne humeur et par mes accords de guitare accompagné de ma voie « au timbre enchanteur » comme le dise certains. Méprenez vous tout de même ! Je pense souvent à Ashlann, bien trop souvent, elle me hante, elle me suit partout où je vais... Elle est toujours ma chair et mon sang, elle est toujours ma pensée et mon franc parlé. Elle est toujours ma vie, même si loin de moi. Si loin... Elle est toujours ma meilleure amie, même si pieds sous terres. Cette fille, j’aurai tout fait pour lui éviter la mort, j’aurai pu la séquestrée dans sa chambre, j’aurai pu me tuée pour lui redonner la vie... J’aurai tout fait pour elle. J’aurai été jusqu’à donné tous les médicaments de l’empire pharmaceutique que mes parents dirige à des personnes qui en ont vraiment besoin, pas à des personnes dont le nez coule et qui n’ont rien à part ce symptômes. J’aurai vraiment tout fait... TOUT. Parce que cette fille au final, c’était moi, toute entière et sans elle... Je ne suis plus vraiment moi.



Shye Venezia Jefferson

avatar

■ avatar : Vanessa Hudgens
■ âge : 21 ans
■ emploi : Danseuse
■ date d'inscription : 20/12/2010
■ messages : 11

Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
 

JEFFERSON ★ I think we have an emergency...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Private Pearl :: ✿ Administration :: Introduce yourself!-